Nos 10 conseils pour se sortir de l’addiction aux jeux d’argent

Nos 10 conseils pour se sortir de l’addiction aux jeux d’argent

Publié par Apolline Boucher le  14 octobre 2022 Dernière modification le 14 octobre 2022

Cet article prend 13 minutes à lire et comporte 2522 mots.

Pendant que les jeux d’argent sont considérés comme un simple divertissement ou une source de revenus passifs pour certaines personnes, ils se transforment carrément en addiction pour d’autres. À l’instar de la drogue et de l’alcool, le jeu peut effectivement entraîner une forte dépendance. Si vous pensez être en train de développer une addiction au jeu, vous devez alors y remédier le plus rapidement possible. Et pour vous aider, nous dévoilons ici 10 précieux conseils pour se sortir de ce guêpier !

1. Reconnaître ses symptômes

L’addiction aux jeux d’argent présente chez celui qui le développe des manifestations particulières. Ce sont ces signes qui permettent aux spécialistes de diagnostiquer le mal. La première étape pour vaincre cette addiction est donc de reconnaître les symptômes qui y sont liés. Il s’agit entre autres des éléments suivants :

  • une forte prédisposition à vouloir jouer ;
  • l’inaptitude de s’arrêter ou de cesser de parier sur le long terme ;
  • un agacement causé par l’imposition de limites de jeu ;
  • une promptitude à jouer en cas de mal-être ou de désagrément ;
  • l’utilisation de fortes sommes d’argent afin d’atteindre un état d’extase.

Il existe d’autres signes plus révélateurs comme le refus de subir une perte. Cet état d’esprit pousse le joueur à parier systématiquement pour se refaire. Il y a également le besoin permanent et grandissant de solliciter les autres dans le but d’obtenir de l’argent pour jouer. Le mensonge devient alors l’allié du parieur compulsif. Il s’en sert pour manipuler son entourage. Ainsi, il peut cacher l’ampleur de son addiction et les conséquences qui en découlent. Pour finir, il peut perdre son travail, ses liens parentaux et amicaux.

Un parieur pathologique doit montrer au moins quatre des symptômes cités ci-dessus. Si vous avez développé une dépendance aux jeux d’argent, vous devez présenter quatre de ces signes au cours de l’année précédente (12 derniers mois). Si le nombre d’indicateurs atteint huit ou neuf, le trouble est alors assez grave.

2. Accepter les conséquences de votre addiction

Après avoir détecté le mal, il est temps de reconnaître ses inconvénients. Le processus de sortie de l’addiction requiert que vous fassiez une liste de tous les problèmes auxquels vous êtes confrontés. Vous devez recenser les retombées sur vous et sur votre entourage. Il est important d’y inclure les personnes à qui vous devez de l’argent et celles que vous avez vexées par votre attitude. Cet exercice est certes douloureux, mais il est primordial pour amorcer le processus de guérison. En effet, en prenant autant de risques, différents plans de votre vie s’en trouvent négativement impactés.

Sur le plan financier, vous aurez énormément de dettes, de crédits et de retards de paiements. À partir de cet instant, pourraient s’en suivre des démêlés avec la justice. Vous pourriez écoper de peines graves ou être interdit de jeu, ou alors vous serez confronté à des représailles judiciaires pour défaut de paiement d’impôts, de loyer, etc. Ensuite, de grandes difficultés sociales s’installeront. Habitué à mentir et à manipuler, vous aurez probablement des mésententes avec votre entourage, vos proches, votre famille, vos amis… Au travail ou à l’école, des problèmes sont aussi à entrevoir. Les répercussions interviennent également sur le plan de la santé : sommeil agité, angoisse, anxiété, prise abusive de substances nocives, etc.

3. Comprenez les risques des jeux d’argent

Pour sortir de l’addiction aux jeux d’argent, il est primordial que vous compreniez les risques liés à cette pratique.

La première personne à subir les conséquences de ce trouble est vous-même. Au-delà des problèmes financiers ou des désaccords familiaux et amicaux, les problèmes de santé entrent aussi en ligne de compte. En effet, en tant que joueur compulsif, vous aurez l’habitude de vous isoler. Le mensonge vous mène à la culpabilité et cela engendre la colère, la déception et l’anxiété. La suite logique est la dépression, au point même de perdre votre estime de soi.

Ne pouvant plus contrôler votre propre personne, vous devenez un fardeau pour vos proches. Si rien n’est fait, des idées suicidaires pourraient finir par germer dans votre cerveau. Pire, la dépendance aux jeux d’argent vous incite à être violent verbalement et physiquement. Vous représentez alors un poids pour votre entourage, car vous contraignez de ce fait vos proches à se négliger à votre profit. En d’autres termes, ils vous donneront tellement d’attention qu’ils s’oublieront eux-mêmes.

4. Soyez honnête à propos de votre problème de jeu

La quatrième phase du processus de guérison demande que vous soyez honnête sur votre problème. Cela signifie que vous devez confier votre tourment à une personne de confiance. Il est vraiment essentiel que vous ne soyez pas seul dans votre quête de guérison. Ce faisant, vous obtiendrez du soutien et des encouragements. Évidemment, pour passer le cap de la confession, il faut que vous soyez prêt à le faire.

La personne à mettre dans la confidence doit être impartiale. Si vous désirez obtenir le soutien de votre famille, il faudra commencer à leur faire part du problème. Après cela, il faudra verbaliser votre demande de soutien tout en admettant tous les problèmes que vous avez causés. Au cours de votre discussion, il est important que vous soyez honnête avec votre interlocuteur. Il ne faut omettre aucun détail. Vous l’imprègnerez ainsi de votre réalité pour qu’il puisse la comprendre et possiblement la vivre afin de vous donner le meilleur soutien possible.

L’avantage est que l’accompagnement sera à la mesure de la profondeur de l’addiction. Toutefois, si parler à un proche est difficile pour vous, orientez-vous vers les groupes de paroles. Qu’il s’agisse d’une rencontre physique ou téléphonique, vous aurez toute l’attention qu’il faut. Votre interlocuteur fera également preuve d’empathie.

5. Identifiez les éléments déclencheurs et gérez-les

À ce niveau, il vous revient de déterminer les éléments déclencheurs et de les éviter ou de les supprimer. Ils vous poussent à jouer et vous conditionnent pour que vous ne puissiez pas vous arrêter. Pire encore, l’envie de jouer devient irrésistible à leur apparition. Ces éléments peuvent être génétiques, physiologiques ou encore environnementaux. Il s’agit entre autres de :

  • la visite de plateformes de casino ;
  • la lecture d’articles de blogs d’actualités de casino ;
  • la réception de mails promotionnels des casinos ;
  • rester dans des forums de joueurs de casino ;
  • une situation précise (pression, ennui, etc.).

Peu importe le facteur, vous devez absolument le contourner. Par exemple, si le déclencheur de votre addiction est la nouvelle d’un gros gain de casino, vous devez à tout prix éviter tous les sites, les articles, les news relatant les sommes gagnées au casino. S’il s’agit de l’ennui, la pratique d’un sport (football, musculation, basketball, tennis, etc.) peut pallier cela.

Attention ! Il ne faudrait pas abandonner une addiction pour une autre. Votre choix d’activité doit contribuer à votre guérison et non à l’aggravation de votre dépendance. Ainsi, vous pourrez affronter les émotions qui vous déstabilisent, et vous serez en mesure de comprendre vos besoins futurs.

6. Changez votre conception de la pratique des jeux d’argent

Pour éviter de sombrer dans la dépendance aux jeux, il faut commencer par faire un travail psychologique sur soi-même, avant même de commencer par jouer. Vous devez absolument changer votre manière de voir les jeux d’argent. À ce titre, il faut garder à l’esprit et appliquer certains principes importants qui sont :

  • comprendre que les jeux d’argent ont un but ludique ;
  • faire le deuil de l’argent perdu ;
  • savoir que le hasard n’est pas contrôlable ;
  • contrôler son activité de paris.

Comprendre que les jeux d’argent ont un but ludique

Si vous jouez aux jeux de casino ou aux paris sportifs afin de vous enrichir ou d’en faire votre principale source de revenus, vous avez alors toutes les chances de développer une addiction aux jeux d’argent. Avant de se lancer dans cette activité, il faut se dire et se convaincre du fait que les jeux de casino ou les paris sportifs sont un passe-temps comme n’importe quel autre, à la seule différence qu’ils pourraient éventuellement vous rapporter de l’argent. C’est ce qui pourrait vous aider à contrôler votre activité de paris, et ce point nous le développons un peu plus bas.

Faire le deuil de l’argent perdu

Vous devez comprendre que l’argent perdu au cours d’un pari ne peut être récupéré. Ressasser vos pertes pourrait irrémédiablement vous conduire à vouloir vous refaire. Pour jouer, vous pourriez être amené à emprunter de l’argent ou utiliser de l’argent qui ne vous appartient pas et qui vous a été confié. Aussi, faites preuve de sincérité lors de vos confidences lorsque vous traitez une dépendance. Ainsi, vos proches ne vous plongeront pas inconsciemment davantage dans votre addiction en vous prêtant de l’argent.

Bon à savoir : Retenez que vos paris seront toujours supérieurs à vos gains. La meilleure attitude à tenir est alors de réduire le montant à perdre. Cela équivaut à s’arrêter de jouer après avoir perdu une certaine somme d’argent.

Savoir que le hasard n’est pas contrôlable

Vous devez intégrer dans votre tête la réalité selon laquelle que le hasard ne se maîtrise pas. C’est une loi universelle, et vous devez apprendre à l’accepter. Vous n’avez aucun pouvoir sur la chance et c’est un fait. Vous pouvez avoir une emprise et un contrôle absolus seulement sur votre argent. Il vous revient donc de décider de comment vous souhaitez le dépenser.

Contrôler son activité de pari

Pour ne pas tomber dans la dépendance aux jeux d’argent, vous devez absolument tenir un registre de vos paris perdus. Ce faisant, vous contrôlerez parfaitement votre activité de pari et saurez comment limiter les sommes d’argent que vous dépensez. Pour tenir un registre de paris, inscrivez dans un cahier ou un fichier Excel les montants misés, perdus et gagnés. Faites ensuite le bilan à la fin de chaque semaine. Cela vous permettra de savoir si vous êtes rentable ou pas. Si vous déposez 300 € le lundi et que le dimanche vous en avez 500, vous êtes plus que rentable puisque vous avez gagné 200 € supplémentaires.

7. Limitez votre temps de jeu

Lorsque l’envie de parier s’installe, il n’est pas aisé de la contenir. À défaut de la supprimer, sachez que vous pouvez l’inhiber. Pour ce faire, imposez-vous une ligne rouge non seulement en termes financiers, mais aussi pour ce qui est du temps passé devant votre écran de PC ou de portable. Cela est primordial pour que vous puissiez vous arrêter à temps. Il va sans dire que ce n’est pas une entreprise aisée que de se discipliner ainsi, mais heureusement qu’il existe des fonctionnalités sur les sites de jeux de casino et de paris sportifs pour établir des imites de mise et de temps de jeu.

8. Améliorez votre contrôle des impulsions

La clé de sortie du jeu pathologique est la maîtrise de soi, plus exactement la contenance de ses pulsions. Vous devez donc contrôler vos impulsions si vous désirez avoir une chance de guérir. Pour avoir ce self-control, il faut éviter tous les facteurs qui peuvent déclencher votre propension à jouer. Il s’agit entre autres de :

  • la musique des machines à sous ;
  • le bruit des pièces ;
  • l’ambiance du casino ;
  • la texture des jetons ;
  • les odeurs des salles de jeux d’argent.

Entouré de tous ces facteurs déclencheurs, il vous sera difficile de résister à la tentation. En plus de ces éléments, il faut mettre un terme à votre amitié avec les gens de votre cercle de jeu. À défaut de cette mesure, proposez une autre activité pendant vos sorties.

En suivant ces différentes recommandations, vous empêchez votre cerveau de subir le « craving ». Il s’agit d’un état qui entraîne l’irrépressible envie de jouer. Lorsque cet effet se déclenche, vous n’êtes plus en mesure de parier de manière responsable. Pour cela, évitez tous les lieux proposant des jeux de hasard, en particulier ceux disponibles sur internet.

9. Trouvez de l’aide et un soutien

Même si vous êtes animé d’une grande volonté, vous ne pouvez pas combattre cette addiction tout seul. Il vous faut obligatoirement de l’aide. Cette tierce partie sera votre lanterne afin que vous puissiez garder toute votre objectivité. Elle vous permettra d’accepter votre illusion de contrôle sur la chance. Par ailleurs, pour accepter que les jeux d’argent soient issus d’un processus aléatoire, vous avez besoin de l’aide d’un spécialiste. Ce dernier peut être à la fois votre aide et votre soutien. Le soutien de vos proches dans cette épreuve est également très important.

10. Explorez différents types de traitements

Vous devez aussi penser à un suivi médical pour venir à bout du problème d’addiction aux jeux d’argent. Pour le faire, rapprochez-vous d’un médecin généraliste qui vous orientera vers un addictologue. Ce spécialiste se charge de faire un traitement thérapeutique basé sur plusieurs techniques. De plus, il est possible de combiner toutes ces méthodes. En guise d’exemple, le spécialiste peut conseiller une thérapie familiale combinée à de l’hypnose et à des groupes d’entraide.

La thérapie cognitivo-comportementale est aussi une solution fiable contre l’addiction aux jeux d’argent. Relativement rapide, elle cible les pensées négatives et les comportements inopportuns. De cette façon, le malade est transformé à la fin du traitement. Une prescription pharmacologique peut éventuellement être faite. Cela permet de soulager les troubles de l’humeur tels que l’agressivité et la dépression. Vous pouvez aussi être hospitalisé si le docteur le juge opportun, mais cela est très rare.

Contactez le 09 69 39 55 12 (appel non surtaxé)

Reconnaître son addiction et en parler avec ses proches est assez pénible. Cette peur est la cause d’un sentiment de culpabilité. Rassurez-vous, vous n’êtes pas un échec si vous êtes devenu dépendant. La dépendance au jeu est une maladie parmi tant d’autres. Et la bonne nouvelle est qu’elle se soigne, parfois bien facilement si le patient est prêt à consentir les efforts qu’il faut. Nous pouvons néanmoins tout à fait comprendre que vous ne soyez pas prêt à en parler aux membres de votre famille. Par bonheur, vous pouvez en discuter avec une personne tierce qui ne vous jugera en aucun cas et vous apportera tout le soutien dont vous avez besoin.

Si vous désirez en parler avec des personnes autres que votre entourage, appelez tout simplement le « SOS joueurs » au 09 69 39 55 12. Vous aurez l’accompagnement requis de la part d’un expert pour vous débarrasser de ce problème. Vous pouvez être certain que la ou les personnes avec lesquelles vous serez mis en contact sont de véritables professionnels qui ont déjà aidé des centaines de personnes à gagner le combat contre l’addiction au jeu.

avatar-logo

Apolline Boucher - Rédactrice en chef de Pleeease.io

Dernière modification le : 14 octobre 2022

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme, Apolline est une journaliste indépendante qui s'est spécialisée au fil de sa carrière dans les sujets liés aux jeux d’argent et ainsi elle vous met à jour sur les dernières actualités de l’industrie du jeu.

Laisser un commentaire
logo BC.Game

BC.Game

Informations

Activer mon bonusicon Bonus

Bonus

+270%

Bonus max.

3 000 €

Wager

X20

Dépôt min.

30 €

Nouveau casinoBonus +1260% CryptoBonus Quotidien
logo Millionz

Millionz

Informations

Activer mon bonusicon Bonus

Bonus

+100%

Bonus max.

500 €

Wager

No

Dépôt min.

20 €

Nouveau casinoBonus sans WagerBonus Quotidien
logo Casinozer

Casinozer

Informations

Activer mon bonusicon Bonus

Bonus

+100%

Bonus max.

500 €

Wager

No

Dépôt min.

20 €

Casino & BookmakerBonus sans WagerAviator & Mines